Yann Laubscher

  • yann-laubscher_1.jpg
  • lappel-yannlaubscher-2.jpg
Travail présenté
L’Appel, 2010-2020

Emplacement  8

Liévaïa Tchapina, L’Appel, 2010-2020

Kamtchatka, L’Appel, 2010-2020

Initiée en 2010, la série intitulée L’Appel s’est construite autour de plusieurs séjours effectués par le photographe suisse dans les territoires sauvages de la Russie, tels que la Sibérie, le Kamtchatka et l’Oural. Associant portraits, paysages, et objets, sans que les repères chronologiques et géographiques soient signifiés distinctement, L’Appel constitue moins un travail sur la Russie qu’une plongée sur les traces d’une vie rude et précaire, « mais pleine d’une libre dignité ». Rivières, taïgas, toundras ou péninsules volcaniques : les photographies visent à créer le récit du cheminement d’un groupe de personnages à travers un milieu hostile, avec une rivière pour fil conducteur. Adoptant la place de l’observateur impliqué, tout à la fois situé à l’intérieur et à l’extérieur de son sujet, Laubscher rend-t-il compte d’une forme de liberté ou d’enfermement ? Quelle part de résistance implique ce mode de vie en rupture ? Cet isolement est-il souhaité ou subi ? Les individus saisis par Yann Laubscher semblent suspendus dans cette ambiguïté. Ils apparaissent dans un même mouvement présent et absent au monde, physiquement tendus par la beauté résistante, presque animale, de leur mode de vie, mais intérieurement travaillés par une forme de renoncement, d’abandon. Sans rechercher la simplification ni obéir à une quelconque logique, le photographe structure un langage plutôt qu’un style. Noir et blanc ou couleur, plan large ou vision rapprochée… : chacune de ses images est avant tout régie par son propre point d’équilibre.

© Yann Laubscher

Capsule de présentation
Biographie

Yann Laubscher (1986, CH) vit et travaille à Lausanne en Suisse. Après un Master en sciences naturelles, il a étudié la photographie à l’École supérieure d’arts appliqués de Vevey (CEPV). Il a rédigé son mémoire sur les liens entre exploration et photographie. Son approche documentaire traite principalement des relations complexes qu’entretiennent les humains avec la nature. Son travail principal, L’Appel, est lié à l’exploration depuis 2010 de territoires sauvages de la Russie, comme la Sibérie, le Kamtchatka et l’Oural.

Son travail a fait l’objet d’expositions en Suisse, en France, en Serbie et en Russie. Sa série M38 aborde les préoccupations liées au monde sauvage en Suisse et la notion de parcours, en abordant la figure du loup comme symbole de créature fugitive et insaisissable. Ce travail a fait l'objet d'une exposition personnelle au PhotoforumPasquArt en 2015. Yann Laubscher a reçu le prix Camera Clara pour ses photographies réalisées à la chambre tirées de la série L'Appel. En 2016, il est le lauréat du Globetrotter World Photo, bourse lui permettant de débuter un projet sur une communauté d’orthodoxes vieux-croyants en Sibérie, Ceux du Monde.

Il est également responsable de l'éducation à l'environnement à La Maison de la Rivière, éducateur nature et membre de Strates et de NEAR, associations réunissant de nombreux photographes.

 

Expositions (sélection) :

Ceux du Monde, Kammgarn West, Schaffhouse, 2020

Ceux du Monde, Galerie l’Elac, Lausanne,2019

L’Appel, Verzasca FOTO Festival, Valle Verzasca, Sonogno, 2019

L’Appel, Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie, 2018

Sur les rivières de Sibérie, Centre Pro Natura de Champ-Pittet, Cheseaux-Noréaz, 2018 

Ceux du Monde, Belgrade Photo Month, Résidence de l’Ambassadeur de Suisse, Belgrade, Serbie, 2018

L'Appel, Galerie Focale, Nyon, 2017

Bourse du Talent 2015, Bibliothèque nationale de France, Paris, France, 2016

L’Appel, Transphotographiques, Le Tri Postal, Lille, France, 2016

M38, Photoforum PasquArt, Bienne, 2015

Hordes et nuées, Festival Images, Vevey, 2014